Serial Killer : L’histoire de Charles Sobhraj surnommé le serpent

Paru en janvier et en avril 2021 respectivement sur BBC One et Netflix, le serpent, la série British à faire revivre les téléspectateurs l’histoire de Charles Sobhraj. Cependant, vous n’avez pas encore suivi la série parce que vous préférez plus la lecture. Presque oublié par le temps, revivez ici la véritable histoire de ce tueur en série sans remords qui a sévi dans les années 70.

Le serpent : pourquoi ce surnom à Charles Sobhraj ?

Charles Sobhraj de nationalité française, est né à Saïgon en 1944 d’un père indien et d’une mère vietnamienne. Cliquez ici pour avoir plus détaillé sur le Serpent. À l’âge de 3 ans, suivie de la séparation de ces parents, il est resté vivre avec son père ou il est souvent livré à lui-même. Quelque années plus tard, sa mère est revenue l’emmené en France où il obtient la nationalité française. Sa mère a pris la décision de le mettre dans un internat à cause de ces mauvaises fréquentations.

À 19 ans, il fut arrêté pour vol et reçoit une peine de 3 ans d’emprisonnement. Après sa sortir en 1967, il trouva un boulot dans un restaurant où il n’est pas satisfait du peu qu’il gagnait. Par conséquent, il s’est remis au vol et en 1970 il fut une nouvelle fois arrêté pour vol de véhicule. Après sa libération, il décida d’aller vivre en Inde, précisément à Bombay où il devient chef d’un réseau de vol. Après plusieurs cas de vol et d’arrestation en Inde, en Afghanistan et Grèce, il arrive à toujours à s’évader. Comme un serpent, Charles Sobhraj fut un roi de l’évasion.

Les meurtres du serpent

Après son retour en Inde, il devient un individu que nul ne devrait côtoyer. En effet, de simple serpent, il devint un cobra qui aveugle ses victimes, les dépouilles et les tuer. En compagnie de Marie-Andrée Leclerc, sa soi-disant femme, et d’un homme de main, il aménage dans un immeuble nommé Kanith Housse. Les trois associés accueillaient dans cet immeuble des touristes qu’ils droguaient et dépouillaient. Après cette série de vols et d’arnaques, le cadavre d’une femme en bikini nommé Teresa Knowlton fut découvert sur une plage. Cette dernière fut la première victime de Charles et ce fut le début d’une série de meurtres, surtout de femme en bikini. Charles Sobhraj était persuadé que toutes ces victimes étaient des dealers de drogue.