Archives mensuelles : mars 2016

Vincent Wagner dédicace « Ogres et Cie » samedi 23 avril 2016

À l’occasion de la parution de son nouveau livre jeunesse « Ogres et Cie » (éditions du Long bec), nous avons le plaisir d’accueillir Vincent Wagner pour une matinée de dédicace, samedi 23 avril 2016 de 10h à 12h30. Nous nous réjouissons de ces retrouvailles 😉

Recueil de cinq histoires en bandes dessinées sans paroles, cet album tout en ombres chinoises et en poésie s’adresse d’abord aux enfants de 4 à 6 ans : il leur propose de découvrir des aventures ro­cambolesques et touchantes autour du monde de la préhistoire…tout en faisant travailler à plein leur imaginaire !
VincentWagner-Ogres_couv-librairielaparenthese-strasbourg-robertsau

Quatre des cinq histoires de cet album sont com­plètement inédites, la cinquième étant reprise de l’album «Trois Bons Amis» de Vincent Wagner Wagner, prix Libby­lit à Namur.

Cette BD sans paroles et en théâtre d’ombres fait suite aux ouvrages « Sorcières et Magiciens », « Le Pont des Pirates » et « Cromalin et Cromignonne », du même dessinateur.

VincentWagner-Ogres_P40-librairielaparenthese-strasbourg-robertsau

VincentWagnerOgres_P42-librairielaparenthese-strasbourg-robertsau

Vincent Wagner, dessinateur et illustrateur, est né en 1971 et vit en Alsace, à Sélestat. Il a très tôt la passion du dessin narratif et va entrer à l’Atelier d’Illustration de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Il y découvre les plaisirs de l’illustration jeunesse et des dessins de presse.
En 2002, il va se consacrer entièrement à l’illustration et à la BD. Dessinateur éclectique, il va réaliser des ouvrages pour les tout-petits, les adolescents ou les adultes. Il a notamment publié chez Casterman et a obtenu en 2008 le prix Libbylit du meilleur album au salon du livre de jeunesse de Namur. Il a également publié aux éditions du Long Bec l’album « Sorcières », « L’Or du Rhin Livre I « « Sorcières et Magiciens »« Le Pont des Pirates » et « Cromalin et Cromignonne ».

Publicités

John Boring dédicace son pamphlet « OGM. J’aime ! » samedi 2 avril 2016

Dédicace avec John Boring à l’occasion de la parution de son livre, un pamphlet : « OGM. J’aime ! », samedi 2 avril 2016 de 10h à 12h30.

OGM_J_aime-johnboring-librairielaparenthese-strasbourgCe court pamphlet est venu d’un ras-le-bol des biologistes moléculaires spécialistes du végétal face à l’obscurantisme violent, propagé par de soi-disant écologistes, auquel ils ont à faire face . Cette propagande bien huilée, généralement généreusement financée, mieux que la recherche en tout cas, a réussi à formater la pensée des Français et Européens sur le domaine de la transgénèse végétale. Les politiques, opportunistes, ont emboîté le pas sans plus se poser de question, mettant en danger un savoir-faire stratégique face aux défis qui attendent notre monde.

Dans cet ouvrage, John Boring sur un ton humoristique et plein de gouaille, donne les clés au lecteur pour comprendre ce qu’est la transgénèse, mais aussi quels sont les enjeux véritables de cette technologie. A travers de nombreux exemples, il montre que les plus méchants ne sont de loin pas toujours ceux que l’on croit. Après cette lecture, vous serez en mesure de vous forger une opinion éclairée ou au moins de vous poser les bonnes questions. Bref, une saine lecture qui vous permettra d’exercer en toute connaissance votre arbitrage de citoyen.

Biographie

Vous l’aurez probablement déjà compris, John Boring est un nom de plume qui protège ma liberté d’expression et est aussi l’occasion d’un clin d’oeil… La vie est trop courte pour la prendre vraiment au sérieux… Alors qui suis-je réellement ? On va dire que j’ai été chercheur en biologie moléculaire végétale et passionné par les technologies de tous ordres. Le siècle qui vient de s’écouler a probablement vu les plus grandes avancées qu’ait pu observer un homme dans sa vie. Mais je suis aussi très désabusé par ce que le monde devient, dominé par l’argent passé de moyen à but, et par l’obscurantisme de l’Homme aculturel…

Site de l’auteur, ici

Autres livres de l’auteur

johnboring-librairieparenthese-strasbourg  johnboring-librairieparenthese-strasbourg 

Rencontre avec Gaëlle Josse à la Médiathèque de la Robertsau à Strasbourg

Nous avons le plaisir de vous inviter à la rencontre avec Gaëlle Josse, organisée par la médiathèque Mélanie de Pourtalès – Robertsau (2 rue de Mélanie) à Strasbourg, mardi 22 mars 2016 à 19h, à l’occasion de la parution de son roman « L’ombre de nos nuits » aux éditions Noir sur blanc. Entrée libre.
La rencontre sera suivie d’une séance de dédicace et d’un moment de convivialité.

Que cherchons-nous sans répit dans le regard de l’autre ? Comment dire la dépendance amoureuse et l’aveuglement ? Nous sommes des êtres désirants et déraisonnables, toujours dans l’attente de l’amour qui nous sauvera.
Une plongée violente au cœur de l’intime, du geste d’aimer, et au cœur de la création artistique.

gaellejosse-ombrenuits-librairieparenthesestrasbourg-mediathequerobertsaujpg
Deux récits se dessinent dans L’ombre de nos nuits, avec au centre un tableau de Georges de La Tour. En 1639, plongé dans les tourments de la guerre de Trente Ans en Lorraine, le peintre crée son Saint Sébastien soigné par Irène. De nos jours, une femme, dont nous ne saurons pas le nom, déambule dans un musée et se trouve saisie par la tendresse et la compassion qui se dégagent de l’attitude d’Irène dans la toile. Elle va alors revivre son histoire avec un homme qu’elle a aimé, jusque dans tous ses errements, et lui adresser enfin les mots qu’elle n’a jamais pu lui dire. Que cherche-t-on qui se dérobe constamment derrière le désir et la passion ?

En croisant ces histoires qui se chevauchent et se complètent dans l’entrelacement de deux époques, Gaëlle Josse met au cœur de son roman l’aveuglement amoureux et ses jeux d’ombre qui varient à l’infini.

Après le succès du « Dernier gardien d’Ellis Island », prix de littérature de l’Union européenne 2015, Gaëlle Josse poursuit avec ce cinquième roman son exploration des mystères que recèle le cœur.

gaellejosse-librairieparenthesestrasbourg-mediathequerobertsau
Venue à l’écriture par la poésie, Gaëlle Josse publie son premier roman « Les heures silencieuses » en 2011 aux éditions Autrement, suivi de « Nos vies désaccordées » en 2012 et de « Noces de neige » en 2013. Également parus en édition de poche, ces trois titres ont remporté plusieurs prix, dont le Prix Alain-Fournier en 2013 pour « Nos vies désaccordées ». Ils sont étudiés dans de nombreux lycées et collèges, où Gaëlle Josse est régulièrement invitée à intervenir. Le roman « Les Heures silencieuses » a été traduit en plusieurs langues et « Noces de neige » fait l’objet d’un projet d’adaptation au cinéma.

Gaëlle Josse est diplômée en droit, en journalisme et en psychologie clinique. Après quelques années passées en Nouvelle-Calédonie, elle travaille à Paris et vit en région parisienne. Elle anime, par ailleurs, des rencontres autour de l’écoute d’œuvres musicales et des ateliers d’écriture auprès d’adolescents ou d’adultes.

Gaëlle Josse a reçu le prix 2015 de littérature de l’Union européenne pour « Les dernier gardien d’Ellis Island ».